Comment nous réduisons notre empreinte carbone en Suisse

Durabilité

Sur son site de Kaisten/AG, Syngenta dispose d'une usine pour la production de composants de principes actifs pour la protection des cultures. Dans toute production, l'objectif est toujours de réduire en permanence l'empreinte carbone, la consommation d'énergie et/ou d'eau. Kaisten est un exemple positif de cette démarche.

Tout a commencé il y a quelques années, lorsqu'un herbicide à action sélective pour lutter contre les mauvaises herbes a suscité une telle demande sur le marché que les capacités de production de Kaisten ont dû être étendues. Cela a entraîné une reconception des processus et des technologies dans le but de réduire considérablement la consommation d'énergie spécifique. Une équipe composée d'ingénieurs de projet, de développeurs de processus et de l'équipe professionnelle de l'usine de Kaisten s'est chargée de cette tâche.

WKA4030_sunflowers (1)

 

Des approches étonnantes pour trouver des solutions

La première étape a été d'examiner et de revoir de manière critique les processus de production existants. Les questions fondamentales étaient les suivantes : Où se trouvent les possibilités d'économie d'énergie ? Quelles étaient les chances de récupérer de la chaleur, d'utiliser la chaleur perdue, de réduire le surplus de chaleur inutilisé ou de réduire la consommation d'énergie et d'eau ? Comment combiner un ensemble de moyens pour obtenir une réduction considérable des émissions de CO2 ?

Avec un ensemble d'idées ingénieuses et réalisables, l'équipe interdisciplinaire a proposé des solutions incroyables. Grâce à une nouvelle conception, une configuration modifiée par rapport à l'ancienne usine, il a en effet été possible d'incorporer des processus de récupération de la chaleur, pour ensuite utiliser cette chaleur perdue dans le processus de production. Cela a considérablement réduit la nécessité de produire de la vapeur supplémentaire. De nouveaux systèmes de chauffage à haut rendement énergétique ont permis de réduire considérablement la consommation de gaz naturel ; des moteurs et des lampes plus économiques ont permis de réaliser d'autres économies d'énergie. Des processus de production plus efficaces ont fortement atténué les pics de consommation d'énergie de l'usine et ont rendu les processus opérationnels plus efficaces.

 

Des économies substantielles

Le résultat de l'approche innovante de l'équipe : la consommation d'énergie et d'eau ainsi que l'empreinte CO2 ont été considérablement réduites, entraînant des économies de coûts. La consommation spécifique de vapeur est désormais inférieure d'un tiers, ce qui correspond à une économie de plus de 40 000 tonnes de vapeur. En ce qui concerne l'environnement, cela équivaut à environ 7 000 tonnes de CO2 en moins dans l'air, correspondant à l'empreinte annuelle en CO2 de 230 ménages privés en Suisse

En forçant l'utilisation de la chaleur perdue, il a également été possible de réduire d'un cinquième la consommation d'eau de refroidissement, ce qui a permis d'économiser environ 300 000 mètres cubes d'eau. Le principe est simple : le surplus de chaleur d'une centrale est utilisé pour chauffer la suivante. De cette manière, l'excès de chaleur est dissipé, ce qui rend moins nécessaire le refroidissement des installations et permet de réduire les coûts.

 

Exemple typique

L'usine de Kaisten est un excellent exemple de la manière dont les équipes internes de Syngenta mettent en œuvre des installations de production modernes et efficaces en termes de ressources. Et cela montre également que nous agissons de la même manière que nous gérons nos activités, en nous appuyant sur la science. Nous avons pris un engagement global en faveur de la durabilité à tous les niveaux et visons à diviser par deux nos émissions de CO2 et à réduire d'un cinquième notre consommation d'eau et nos déchets d'ici 2030, sur la base des comparaisons de 2016.